Clinique de l'Union
Clinique le Marquisat

Témoignage d'Andrei Lagoda

Lundi 14 :

Présentation Staff de l’Hôpital de KANKAN. Visite et découverte des différents services et infrastructures ainsi que du personnel. Direction les blocs opératoires pour la vérification et diagnostics des deux respirateurs CATO de Dräger. Les deux, ont des problèmes de fuite au niveau de l’auto test. Le premier, c’est dû à des fuites au niveau du tuyau de ventilation à usage unique qui est abîmé. Donc j’ai mis un tuyau en direct et l’autotest est passé, test ventilation avec un ballon poumon ok d’où mise en service dans le bloc1. Le second a des fuites plus importantes venant du bloc patient (je ne les ai pas trouvés), annulation de l’auto test et vérification ventilation avec ballon poumon ok d’où mise en service dans le bloc 2. Je leur ai indiqué de survoler les autotests de démarrage et de ventiler directement mais au bout de 10 annulations il faut obligatoirement en faire passer un !!!! Ensuite, j’ai regardé les deux incubateurs en maternité qui sont en pannes depuis quelques mois. Aucun problème sauf une surchauffe du à la chaleur ambiante du local. Enfin, analyse des conteneurs pour les autoclaves, finalement ceux ne sont que des laveurs, pas de produits pour les faire fonctionner donc pas d’installation.

Mardi 15 :

Staff. A la radiologie, la lampe diviseur de guidage de la radio est en panne depuis 6 mois, après le diagnostic je ressoude la lampe. Déballage de l’échographe avec le docteur François. Ensuite, Luc, Konde et moi partons voir le laboratoire d’analyse car il y a des microscopes qui sont en pannes depuis un bon moment car les ampoules sont grillées. Aussi, la centrifugeuse en panne, diagnostic et réparation avec Bamba car problème venant des bobines du moteur. Puis, installation avec la formation, dans le service de rééducation, de la barre de traction multifonction avec l’atèle motorisé pour le genou reçu depuis 6 mois. Ensuite, récupération et mise en route de l’autoclave dentaire  trouvé dans le conteneur, problème car la machine est en allemand !! Enfin, instruction à Konde sur la gestion et l’organisation du service biomédical avec l’acheminement des demandes d’intervention sur les pannes. En insistent, sur l’aménagement et la propreté de l’atelier biomédical.

Mercredi 16 :

Réunion avec toute l’équipe du Technique pour définir leur responsable ainsi que le rôle de chacun pour avoir une bonne rentabilité du travail. L’aménagement et l’organisation de l’atelier biomédical car à ce jour impossibilité de travailler dedans car c’est un débarra de ferraille et d’équipement hors service. Ensuite, direction la stérilisation pour se pencher sur la panne de l’autoclave principale. Le disjoncteur moteur installé n’est pas compatible avec l’installation. Je laisse Luc commander le disjoncteur. Enfin, je vais en soutien au bloc1, car est prévu une anesthésie générale donc utilisation de la ventilation. Tout s’est bien passé pour cette opération de la rate a par deux coupures électriques lors de cette intervention !! J’ai pu assister le personnel sur l’utilisation du respirateur. 

Jeudi 17 :

Après une nuit agitée avec des troubles intestinaux, matinée compliquée. Changement et vérification du tuyau d’aspiration du service ORL. Suivie, des deux stérilisateurs du service dentaire avec des pannes minimes et surtout des problèmes d’utilisation du matériel, donc petites formation aux dentistes présent. Le laboratoire avait une machine en panne depuis un moment, je suis intervenu et j’ai demandé à Konde de la rapatrier au service biomédical. Machine déposée a l’atelier en état d’abandon !!! A 14h, j’ai été évacué à l’hôtel car affaiblie.

Vendredi 18 :

Staff avec conclusion de notre séjour à l’hôpital de KANKAN. Remerciement du très bon accueil du personnel hospitalier.  J’ai abordé les points suivant au sujet de la maintenance biomédicale :

  • Trop peu de présence du chef du service biomédical Mr Konde. S’occupe de trop de chose a la foie et au final introuvable au sein de l’hôpital.
  • L’organisation du service est présente mais manque de délégation des tâches.
  • Les demandes d’interventions des pannes vont être restaurées à l’hôpital, Konde doit écrire les procédures des différentes tâches à faire de son service pour ses employés.
  • Les demandes de panne doivent  être signalées de suite et être traitées dans la foulé pour pas avoir de saturation.
  • Le matériel biomédical doit être lavé et nettoyé avant la récupération par le technicien.
  • L’atelier biomédical vient d’être agrandi et aménagé notamment avec la création d’une salle de stockage du matériel en panne et pour le matériel de prêt, la toiture vient d’être refaite.
  • Beaucoup et bon outils sont à disposition des techniciens mais ne sont jamais sortie de leurs boites.

Ensuite j’ai réparé une aspiration mobile du bloc et je me suis penché sur un distillateur du laboratoire d’analyse qui était en panne depuis « des années ». Finalement  l’électrovanne ne fonctionne pas dû au débit d’eau faible d’où le contact électrique ne peut être activé ! Je l’ai câblé en direct, la résistance chauffe tout le temps dès que le distillateur est en fonction. Installation dans le service avec la formation aux personnels.

Samedi 19 :

9h direction l’Hôpital, suite des travaux et de l’aménagement de l’atelier biomédical. Etude des positionnements  du nouvel éclairage, des nouvelles étagères, définition des différentes pièces de l’atelier et établissement du devis des travaux accessoires d’intérieurs. En même temps, réparation d’une aspiration mobile ainsi que d’un extracteur d’oxygène qui avait un fusible de grillé. Après le repas, petit tour pour visiter la création du beurre, savon, crème de Karité. A 15h direction le stade de football en face de l’hôpital pour le match de l’année REAL (médecins) vs BARCA(internes). Une belle victoire 1 à 0 de notre équipe de médecin avec lesquels nous avons joué !! Une grosse chaleur et une ambiance chaleureuse. Une très bonne aprèm de partage, d’intégration et de fraternité. Le soir le docteur KEITA nous invité en boite de Kouroumalé de KANKAN.

Dimanche 20 :  

Après un petit déjeuné tardif car c’est dimanche et que l’on ne travaille pas !!! Nous partons en 4X4 vers la fabrique traditionnelle de brique en terre cuite. A 15min de KANAKAN, dans la savane, dans un grand champ de terre d’argile, je découvre leur savoir faire. Puis visite de la mosquée de KANKAN. Enfin vers 15h, direction vers SIGUIRI.

Lundi 21 :    

Accueil de la nouvelle équipe de l’ONG par le Staff de l’hôpital de SIGUIRI. Visite de la structure par un technicien de maintenance qui est assez impressionnant du fait de sa maladie de la lèpre. La taille de l’hôpital est plus petite mais avec un effectif qui a l’air plus organisé et rigoureux. Ils ont plus de moyens au niveau propreté notamment avec des poubelles devant chaque chambre d’hospitalisation.  Ensuite avec Luc,  nous partons au bloc pour réparer et installer un scialytique. Luc m’a abandonné car il s’est senti mal et est rentré à l’hôpital après manger. J’ai réparé le scialytique qui avait un câble fondu dans le plafond, j’ai refait le câblage en installant un domino. Du coup inutile de remplacer ce scialytique donc un scialytique en plus pour une future salle. Puis, a la stérilisation, un stérilisateur  poupinel en panne depuis des mois. Changement des fusibles et réparation de sa porte qui ne se fermait plus. Enfin, le service dentaire, impatient de notre arrivé, m’a indiqué plusieurs pannes. La première panne sur le premier fauteuil dentaire (le plus ressent) est une pièce a main, grosse fuite au niveau raccord car il a été forcé et tombé. Impossible de réparer sauf de changer la pièce a main. La seconde panne sur le second fauteuil est l’aspiration qui est « gaté ». Problème au niveau du moteur, je l’ai démonté, a voir demain.

Mardi 22 :

Staff. Très intéressant car des problèmes de traçabilité ont été signalé ainsi qu’une erreur de prise en charge d’une patiente en maternité par un médecin qui a été de suite suspendu des ses fonctions. Puis, j’ai continué à réparer le moteur de l’aspiration du fauteuil dentaire, décrassage et nettoyage du moteur interne, remontage sur le fauteuil, test aspiration fonctionne. En même temps le dentiste me signale qu’une autre pièce à main est cassée et que la pédale multifonction est en panne. Donc réparation totale du fauteuil.  Ensuite, je vais au bloc opératoire pour étudier l’installation d’un scialytique en salle de césarienne. J’ai proposé de l’installer et le directeur  était favorable ! Enfin avec Luc, nous allons voir et  mettre en service l’incinérateur. Le câble électrique a été installé et nous avons eu notre bidon de 20L d’essence pour pouvoir mettre en fonction. Nous installons le système.

Mercredi 23 :

Luc et moi allons démarrer l’incinérateur car il faut 4h pour qu’il soit au maximum de son rendement. Après allumage, direction au Staff pour les rappels des gardes de cette nuit. Puis le dentiste, me demande d’aller voir une nouvelle fois son fauteuil, le plus récent, pour une autre panne. Impossible de réparer c’est toujours la pièce a main qui a été forcé. Luc a pris des photos pour en trouvé en France. Enfin direction le bloc pour installer le scialytique en césa, en même temps, réparation du ventilateur coté bloc 1 et installation d’un ventilateur a l’entrée du bloc. Pour le scialytique toujours en attente des deux barres de maintien que j’avais demandé la veille. A 14h toutes les pièces présentes  donc installation du scialytique.

 

Jeudi 24 :

Je vais au bloc opératoire car le scialytique ne fonctionne pas du bloc1 car il s’était éteint la veille pendant une intervention chirurgical, je n’ai pas pu diagnostiquer  car pas d’électricité car maintenance de EDG sur le réseau. Peut de temps après le groupe électrogène d’urgence a été mis en service, du coup j’ai pu réparer le scialytique la panne venait de l’interrupteur de mise en fonction. Ensuite direction tous les services pour réparer les ventilateurs qui sont non opérationnel. Changement des variateurs. Dans l’aprèm nous partons voir le local de maintenance des agriculteurs et leur installer l’électricité dans leur local principal.

Vendredi 25 : 

Ce dernier Staff avec la participation généreuse de directeur de l’hôpital de SIGUIRI le docteur SAKO, qui a mis en avant l’association EDA en la remerciant pour ces investissements ainsi que le service de maintenance qui a fait un travail « remarquable » !! Nous avons pris la parole avec lui a la fin de la réunion, en lui précisant qu’il fallait qu’il mobilise ses troupes au niveau de la maintenance car depuis 3 ans rien n’a évolué !!!!! Réponse, pas d’argent !!!

 Du coup par là suite nous avons fait quelques réparations de dernière minute suite à des demandes du personnel soignant. Retour a l’hôtel pour préparer les bagages et fêter l’anniversaire de l’ « abbé JP »  pour les intimes.

Samedi 26 :

 Arrivée de l’équipe de KANKAN à SIGUIRI vers 8h.Chargements des bagages et direction BAMAKO pour l’aéroport en direction de la France.

Bilan de la mission :

Pour ma première mission ONG, j’ai trouvé l’expérience fantastique et humaine. Ouverture de l’esprit sur un mode de vie rustique et une population avec ses richesses, ses savoirs faire et ses coutumes.

L’hôpital de KANKAN est très grand avec un fort potentiel mais pas encore exploité !! L’équipe de maintenance évolue bien mais reste à  faire beaucoup pour avoir une rentabilité et permettre une continuité de réparation du matériel. Il faut que Konde prenne ses responsabilités de chef et de technicien a la fois et qu’il structure ce service biomédical.

L’hôpital de SIGUIRI qui a deux techniciens de maintenance, un qui n’est pas permanent sur le site et qui est handicapé par la lèpre et l’autre est pratiquement jamais sur l’hôpital dommage car il est électricien à la base. La maintenance du fait de cela ne peut évoluer !!! Aucune gestion, ni organisation.

Mon rôle principal lors de cette mission a été d’être ouvrier de maintenance, beaucoup d’appareils réparés   mais aucunes participations des techniciens locaux, donc pas de transfert de savoir ni d’expérience. Les techniciens locaux sont pas motivés, non présents et souvent détournant le regard à l’égard des pannes.  Dommage à mon goût !!

Merci  pour la très bonne organisation de l’association. Cordialement